De nouveaux rapports partagent les principes fondamentaux d'une politique étrangère féministe

Feb 12, 2021
 

En tant que membre du Groupe de travail sur la politique étrangère féministe, Inter Pares est heureuse de partager deux nouveaux rapports soulignant nos aspirations pour la politique étrangère féministe du Canada. Ce que nous avons entendu : Commentaires recueillis lors des discussions sur la politique étrangère féministe du Canada et Courage et Ambition : Recommandations pour la politique étrangère féministe du Canada reflètent l'expertise et les attentes des Canadiens et des organisations de la société civile sur cette question. Les rapports sont publiés avant le lancement prévu par le gouvernement du Canada de sa politique étrangère féministe au printemps 2021.

Ce que nous avons entendu : Commentaires recueillis lors des discussions sur la politique étrangère féministe du Canada comprend un sommaire des commentaires reçus au cours des webinaires concernant les principes généraux d'une politique étrangère féministe et manière dont le Canada pourrait traduire ces principes en mesures concrètes pour promouvoir l'égalité des genres et des objectifs féministes. Le présent rapport est le produit d'un examen des discussions qui se sont déroulées pendant les webinaires, menés de manière collaborative par les membres de Groupe de travail sur la politique étrangère féministe.

Courage et Ambition : Recommandations pour la politique étrangère féministe du Canada est le mémoire officiel du Groupe de travail sur la politique étrangère féministe au gouvernement du Canada. Dans le cadre de la contribution d'Inter Pares, la gestionnaire de programme Rita Morbia détaille quatre recommandations spécifiques pour le Canada dans Renforcer le féminisme dans la Politique d'aide internationale féministe, un chapitre de Courage et Ambition. Ces recommandations incluent:

  1. Reconnaître et rectifier l'aide en tant que structure coloniale
  2. Convertir la section de la PAIF sur la « Croissance que fonctionne pour tout le monde » en une section sur « Le démantèlement des inégalités »
  3. Accélérer la mise en oeuvre de processus féministes dans la décaissement de l'aide internationale
  4. Continuer à prioriser la santé et les droits sexuels et reproductifs, y compris les activités de plaidoyer, dans les programmes d'aide internationale du Canada

Les membres du Groupe de travail sur la politique étrangère féministe sont Above Ground, Action Canada pour la santé et les droits sexuels, Amnistie Internationale Canada, Fonds Égalité, Equitas, Inter Pares, Mines Action Canada, Oxfam Canada, Women’s International League for Peace and Freedom, et des personnes de l'Université d'Ottawa et de l'Université Carleton.

En savoir plus