Aux limites de la connaissance : en solidarité avec les peuples autochtones

Auteur
Inter Pares
Page couverture du bulletin de Juin 2012
 

Dans cette édition :

Aux limites de la connaissance : en solidarité avec les peuples autochtones

Aux quatre coins du monde, Inter Pares collabore avec des communautés autochtones et des organisations qui les appuient pour s’opposer aux forces qui, si elles ne sont pas contrôlées, détruisent les paysages physiques et sociaux et empêchent l’éradication de l’exclusion socio-économique chronique qui est encore le lot de trop de personnes.

Leur mot à dire sur leur avenir

La récente évolution de la situation politique en Birmanie est prometteuse; cependant, les groupes ethniques marginalisés comme les Chins doivent avoir la possibilité d’être entendus pour que cette transformation soit juste et viable et qu’elle aboutisse une à paix durable dans le pays. 

Sauver Teztan Biny... encore et encore

Fish Lake, Teztan Biny en langue tsilhqot’in, et son bassin versant sont reconnus pour leur abondance en truites. Il s’agit également d’une zone économique, spirituelle et culturelle d’importance pour les Tsilhqot’ins, ainsi que l’habitat d’ours grizzli. Le projet minier Prosperity aurait drainé l’eau du lac et transformé la zone supérieure en étang de résidus miniers toxiques, causant des dommages considérables et irréparables aux Tsilhqot’in, aux réserves de poissons et aux grizzlis.

Sécurité alimentaire Canada : tisser des liens alimentant la solidarité

Pour les peuples autochtones, l’alimentation fait partie intégrante de la relation au monde naturel qui nourrit cultures et communautés. Pour une ancienne de la communauté Anishinaabe citée dans la Politique alimentaire populaire : « La guérison des êtres est liée à l’accès à des aliments sains puisque l’alimentation elle-même est source de bien-être; pas seulement pour le corps mais aussi pour l’âme, pour la connexion spirituelle avec l’histoire, les ancêtres et la terre ».

L'heure est aux décisions sages

Pourtant, les peuples autochtones dénoncent de manière croissante la discrimination dont ils sont victimes tout en réclamant des changements structurels radicaux. À ce jour, leurs revendications sont restées, plus souvent qu’autrement, lettre morte. Inter Pares apporte son soutien aux peuples autochtones qui cherchent à se faire entendre en appuyant, entre autres, le renforcement de leurs organisations et le réseautage avec d’autres groupes engagés dans des combats similaires.