Justice économique ou le partage des richesses collectives

Auteur
Inter Pares
Page couverture du bulletin de Juin 2008
 

Dans cette édition :

Justice économique ou le partage des richesses collectives

Réaliser l’équité, et donc la justice sociale, exigerait des mieux nantis d’aujourd’hui qu’ils renoncent à leurs privilèges en faveur d’une meilleure distribution des richesses. En d’autres termes, il faut réduire les avantages des uns pour pouvoir répartir les bénéfices au plus grand nombre. Il faut toutefois s’attendre à de la résistance. C’est pourquoi les lois ne suffisent pas. Les personnes défavorisées doivent se préparer, s’organiser, revendiquer, lutter pour une plus grande justice et négocier un meilleur contrat social. Elles ont donc besoin d’appui; celui-ci devrait être envisagé sous l’angle de la solidarité, non pas de la charité. Dire : voici des manuels, vous n’avez plus qu’à apprendre; c’est de la charité. Œuvrer main dans la main, se parler, se joindre à leur combat de toutes ses forces et avec toutes ses compétences pour les aider à combler les lacunes, à s’organiser, à s’autonomiser; ça, c’est de la solidarité. »

Nicaragua : La citoyenneté en action

Grâce à l'appui et à la solidarité d'Inter Pares, Popul Vuh poursuit aussi son action à Matagalpa auprès des organisations communautaires qui s'attachent à rendre les pouvoirs publics responsables devant les communautés qu'ils desservent. En unissant leurs efforts, les communautés parviennent à négocier l'accès aux ressources publiques, que leur travail et leur argent ont contribué à mettre en place, pour répondre aux priorités et aux initiatives locales. En tant que citoyennes et citoyens, ils façonnent ainsi leur avenir.

Poursuivre la vision de Tommy Douglas

La santé n’est pas un bien et ne saurait être traitée comme tel. Inter Pares et ses homologues sont convaincus que l’accès à des soins abordables fait partie des droits de chaque personne. La campagne pour l’assurance-médicaments représente l’espoir d’un accès universel, sûr et abordable.

Lorsque ressources riment avec santé

Pour réaliser la justice économique, il est essentiel que les sociétés établissent collectivement leurs priorités puis collaborent à leur financement de manière équitable. Bien que les problématiques liées à la santé des femmes et aux droits de la personne restent au cœur des activités de Likhaan, son parcours l’a conduite à aider les communautés défavorisées à prendre part aux décisions sur l’allocation des ressources publiques.

La fiscalité : une affaire de justice sociale

Des groupes citoyens du monde entier sont de plus en plus préoccupés par les coûts sociaux de l’évasion fiscale. Les paradis fiscaux extraterritoriaux appelés aussi centres financiers extraterritoriaux (CFE) sont au cœur de leurs inquiétudes. Aujourd’hui plus de 70 CFE sont basés dans de petits États insulaires tels que les Îles Caïmans ou les Bahamas. Dans les CFE, les revenus ne sont guère imposés ou pas du tout. La réglementation des entreprises y est rudimentaire; elles peuvent y brasser leurs affaires sans devoir s’y installer.