La production alimentaire, une affaire politique

Auteur
Inter Pares
Page couverture du bulletin de Juin 2010
 

Dans cette édition :

La production alimentaire, une affaire politique

Bien qu’il soit tout à fait possible d’adopter un comportement éthique en matière d’alimentation, il n’en demeure pas moins que la question du traitement équitable des producteurs agricoles dépasse les choix individuels des consommateurs.
Les causes du problème sont plus profondes : elles se trouvent dans le système d’échanges commerciaux, les politiques d’immigration, l’industrialisation croissante de l’agriculture et la dépendance accrue des économies aux produits alimentaires bon marché.

Alimentation et travailleurs migrants : une question d’engagement

Une campagne de solidarité organisée par Inter Pares porte sur la relation qui existe entre les aliments qui se retrouvent dans nos assiettes et les personnes qui, de manière saisonnière, quittent leurs demeures dans le Sud mondialisé pour venir prêter main-forte aux producteurs d’ici.

Comprendre l’acquisition des terres en Afrique de l’Ouest

Inter Pares coordonne un projet de recherche qui réunit la COPAGEN, un mouvement paysan d’Afrique de l’Ouest et des chercheurs de l’Université de Montréal. Au cours des trois prochaines années, paysans et chercheurs collaboreront pour documenter l’ampleur de l’accaparement des terres dans neuf pays d’Afrique de l’Ouest et leur impact sur la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance des communautés.

Lever le voile sur le libre-échange

Dans le cadre du mécanisme de règlement d’un différend opposant un investisseur et un État prévu par le  Partenariat transpacifique (PTP), les entreprises pourraient poursuivre les gouvernements s’ils adoptaient des lois, politiques ou règlements susceptibles de porter atteinte à leurs profits actuels ou à venir. On sait déjà que les pays qui, comme le Canada, ont signé des accords commerciaux comportant un mécanisme semblable ont dû verser des millions de dollars en « indemnités » pour régler ces différends. Inter Pares partage les préoccupations de Sanya Reid Smith quant aux effets d’accords commerciaux tels que le PTP sur l’agriculture, au Nord comme au Sud.