Touche pas à ma terre, c'est ma vie!

Auteur
Inter Pares, COPAGEN, REDTAC
Page couverture de
 

Cette étude documente les répercussions de l'accaparement des terres sur les moyens de subsistance et sur la sécurité alimentaire en Afrique de l'Ouest. L'étude a été réalisée en collaboration avec le groupe de recherche REDTAC de l'Université de Montréal et la Coalition pour la protection du patrimoine génétique africain (COPAGEN), un réseau paysan d'Afrique de l'Ouest. 

Financé par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), ce projet a permis de répertorier des cas d'accaparement des terres dans neuf pays d'Afrique de l'Ouest afin d'en déterminer l'ampleur et la nature.

Des études d'impact furent réalisées pour évaluer plus en profondeur les conséquences du phénomène sur les communautés locales et sur l'environnement en Côte d'Ivoire, en Guinée et en Guinée-Bissau, et sont répertoriées dans ce rapport.