Voix du Sud : Les semences génétiquement modifiées, la sécurité alimentaire et le développement international

Auteur
Inter Pares
Page couverture du rapport 2005
 

Le gouvernement canadien participe activement à des projets visant à soutenir – et à promouvoir – l’utilisation de la biotechnologie agricole dans les pays en développement et la recherche dans le domaine. Le recours aux solutions technologiques pour favoriser la productivité agricole va directement à l’encontre des objectifs et du travail réalisé par
une grande partie de nos collègues dans le Sud. Le Groupe de travail a été formé pour répondre à leurs inquiétudes et leurs questions sur l’émergence et la promotion des biotechnologies agricoles – auxquelles s’ajoutent nos préoccupations de Canadiens sur la
biodiversité mondiale et le développement durable. Ce projet s’appuie sur notre travail auprès des populations de pays en développement qui doivent affronter les problèmes directs et urgents découlant de l’introduction de cultures génétiquement modifiées (GM), de l’aide alimentaire contenant des OGM, ainsi que du financement de projets de
recherche et d’installations en biotechnologie. On redoute de plus en plus que les efforts de plusieurs collectivités en vue de préserver ou établir des systèmes agricoles durables et des économies locales autosuffisantes soient menacés par l’intérêt croissant accordé aux biotechnologies agricoles sur le plan financier, technique et idéologique. On craint que
cela monopolise les fonds au détriment d’autres technologies et systèmes de connaissances prometteurs favorisant déjà la souveraineté alimentaire de ces collectivités.