L’édition 2013 de notre série de conférences : Développer la justice – ressources naturelles et économies équitables

Imprimer cette page

Visuel des conférences annuelles 2013
 

Le 22 avril 2013, Ahnan et Jennifer Moore ont discuté de leur travail de plaidoyer pour un développement juste et durable. Ces deux militantes appuient des communautés touchées par d'importants projets d'exploitation des ressources naturelles, dans un contexte de déplacements forcés et de violations des droits humains. Elles ont partagé leurs stratégies et réflexions pour la promotion de la justice dans les collectivités touchées.

Cette conférence fut organisée par Inter Pares dans le cadre de la série de conférences annuelles, un rendez-vous annuel des militantes et militants du Canada et du monde entier visant à partager leur opinion sur les différents enjeux qu’Inter Pares mène de front.

Visionner la vidéo de la conversation (en anglais) >>

Au sujet de nos conférencières

Ahnan est une activiste kachine du nord de la Birmanie, où un conflit armé sévit toujours. Depuis sept ans, elle fait campagne à l’échelle locale et internationale pour la protection des terres et des moyens de subsistance des collectivités locales contre les dommages découlant de l’extraction de l’or et du jade, de la monoculture et des barrages à grande échelle. Elle dirige des campagnes pour le Kachin Development Networking Group, un réseau de groupes de la société civile kachine qui effectue des recherches sur des projets de développement liés à l’activité minière, l’agriculture de plantation et l’hydroélectricité, et collabore avec des collectivités locales à la recherche de solutions locales à des problèmes de développement. KDNG est l’un des groupes militants les plus actifs en opposition au controversé projet de barrage Myitsone. Ahnan est aussi coordonnatrice adjointe duBurma Rivers Network, une coalition de groupes communautaires de toute la Birmanie qui travaille au développement durable de ce pays.

Jennifer Moore coordonne le programme de Mines Alerte Canada en Amérique latine, où elle travaille sur la campagne Guatemala/Goldcorp et appuie des collectivités, des organisations et des réseaux qui luttent contre les problèmes issus de l’activité minière dans toute la région. Une journaliste indépendante de la presse écrite, parlée et télévisée, Jennifer a douze ans d’expérience en journalisme pour la justice sociale, dont le tiers a été acquis alors qu’elle vivait et travaillait en Équateur.

backdrop