À nous la fête des Mères : Élever une activiste

Nouvelles : Mises à jour

Imprimer cette page

Misson and Jood sit side by side looking at the camera. Misson is wearing a grey t-shirt and black hair wrap. Jood is wearing a colourful wrap.
 

Saviez-vous que la fête des Mères vient du rêve d’une mère et militante dévouée, Anna Jarvis, qui a créé la Journée de l’amitié des mères en 1914 pour célébrer la résistance et la paix? Inter Pares vous invite à redonner son sens premier à cette journée en célébrant la contribution des femmes au changement et à la société.

Joignez-vous à nous pour rendre hommage à des mères comme Misson, qui a rejoint sa fille aux premières lignes d’un soulèvement historique au Soudan.

Au début du soulèvement à la fin 2018, Misson avait peu d’espoir que les protestataires puissent mettre fin au brutal régime autocratique qu’elle subissait depuis plus de trente ans. Mais quand sa fille aînée, Jood, s’est engagée dans la révolution, Misson a vu les choses autrement.

Jood participait aux manifestations pacifiques au cœur de la révolution. Des gens de tous les horizons se réunissaient pour occuper l’espace public – il leur arrivait de monter des tentes et de transformer la rue en école improvisée. Plusieurs jeunes sans-abri se sont joints aux sit-ins et Jood a commencé à leur donner gratuitement des cours et à les nourrir.

Misson a eu peur pour sa fille devant la répression de plus en plus violente des occupations. Prenant son courage à deux mains, elle a voulu accompagner Jood pour la protéger. Alors Jood lui a proposé de distribuer des vivres et de l’eau aux manifestants : « C’est comme tu veux. Tu peux t’asseoir ici et attendre que j’aie fini dans trois heures. Ou tu peux m’aider. » Voyant la passion de sa fille et sa foi dans la victoire de la révolution, Misson a commencé à se dire qu’il était peut-être possible de changer les choses.

Féministe, Misson a toujours encouragé l’autonomie de ses enfants. Elle les traite en égaux. Quand ils ne sont pas d’accord avec elle, elle essaie de se mettre à leur place et ils discutent. Misson est heureuse que sa fille soit une militante : « Je suis très fière de ce qu’elle est devenue. »

Le Soudan se trouve maintenant en pleine transition pacifique vers la démocratie, du moins c’est ce qu’espère la société civile. Des groupes comme SWRC et l’Organisation soudanaise pour la recherche et le développement, homologues d’Inter Pares, jouent un rôle crucial pour promouvoir la participation politique des femmes au processus.

Misson ne sait pas encore si le nouveau gouvernement comblera ses attentes d’une justice et d’une égalité véritables, mais elle croit en la détermination de la génération de sa fille, qui travaille sans relâche pour forcer le nouveau gouvernement à rendre des comptes. Les jeunes du Soudan ont créé le mot-clic #حنبنيهو, Nous le bâtirons. C’est un message de confiance et de victoire, la promesse qu’ils bâtiront le pays auquel ils aspirent, le pays dont ils rêvent.

Cette année à la fête des Mères, rendez hommage à une femme qui a eu un impact dans votre vie. Faites un don pour aider Misson et des mères qui travaillent à améliorer les choses pour leur famille, pour leur collectivité et pour la société – partout dans le monde.

En savoir plus

Faire un commentaire

backdrop