Qu’est-ce que le courage?

Nouvelles : Analyses

Imprimer cette page

 Un défenseur du droit à la terre issu de la communauté de Las Pavas, se sentant menacé, porte un gilet pareballes, dans la région du bas Magdalena en Colombie.Crédit: Carlos A. Guevara – Programa somos defensores

Le courage. Parfois, il s’agit d’un choix. Parfois, la situation exige que nous en fassions preuve. Mais, le courage possède de multiples visages. Les gens avec lesquels travaille Inter Pares font montre d’un profond courage : dans leur patience, leur persistance, leur audace, leur motivation – et leur conviction que le monde doit et peut devenir un endroit plus juste et plus égalitaire.

Nous voyons le courage s’incarner chez l’étudiant(e) universitaire qui défie de sévères décrets gouvernementaux afin de manifester en faveur de la libre expression au Soudan; chez la jeune mère, qui, pour la première fois, se rend dans une clinique de planification familiale aux Philippines; chez le brave chef de village, en Birmanie, qui s’oppose à un projet de développement qui n’apportera aucun bénéfice à sa communauté; chez la jeune femme déterminée, en Colombie, qui reçoit de l’éducation et se trouve un emploi alors que la société lui dit qu’elle n’a pas le droit de revendiquer une telle forme d’indépendance; chez le militant qui, depuis une génération, cherche à parvenir au même but sur le plan de la justice sociale et y croit fermement malgré son épuisement et les menaces personnelles qu’il subit.

Certaines des organisations avec lesquelles travaille Inter Pares s’attaquent à des questions taboues baignant dans un contexte de stigmatisation sociale. Des questions telles que la santé reproductive et l’autonomie corporelle des femmes. Il faut une audace et une ténacité particulières pour discuter ouvertement de sexualité, de droits des femmes ou de violence sexuelle. Il faut du courage pour s’exprimer et agir malgré la stigmatisation sociale. Les homologues d’Inter Pares basés au Pérou, au Salvador ou aux Philippines comprennent bien cela.

Entre 1995 et 2000, le gouvernement d’Alberto Fujimori au Pérou a stérilisé environ 300 000 femmes et 20 000 hommes. Pauvres et d’origine autochtone, plusieurs de ces personnes ont été soumises à des interventions chirurgicales par la force ou le mensonge. DEMUS, un homologue d’Inter Pares, a été au premier plan de la bataille pour que la vérité soit connue, et pour que le gouvernement péruvien soit tenu responsable de ces exactions. Les efforts de DEMUS ont mené à la création d’un registre national des victimes, de même qu’à la poursuite de hauts responsables.

Le Salvador applique une loi antiavortement qui compte parmi les plus sévères au monde. Celle-ci pénalise l’avortement, quelles que soient les circonstances, en plus d’incriminer disproportionnellement les femmes pauvres. La santé et la vie de ces femmes sont menacées alors qu’elles recourent à des pratiques illégales et dangereuses. Des femmes ont été emprisonnées pour avoir fait une fausse couche.

La Colectiva Feminista, l’une des organisations homologues d’Inter Pares, a joué un rôle clé dans la lutte menée au Salvador pour la reconnaissance des droits reproductifs, malgré le fait que ses membres aient été vicieusement accusées d’immoralité par leurs opposants dans ce pays.

Grâce à une campagne menée avec succès, l’organisation Likhaan, vouée à la santé des femmes, est parvenue à faire adopter une loi nationale sur la santé reproductive qui offre notamment aux femmes philippines un accès universel à des moyens de contraception modernes. Actuellement, cette organisation plaide pour que les femmes aient accès à toute la gamme de soins en santé reproductive, dont l’avortement, malgré un contexte national où dominent les valeurs religieuses opposées à la liberté de choix. Il s’agit d’un rude et parfois horrible combat.

À quoi le courage ressemble-t-il? Nous le voyons dans le visage des gens qui se regroupent au sein d’organisations telles que DEMUS, La Colectiva Feminista et Likhaan. Les personnes que nous accompagnons et qui nous inspirent chaque jour sont autant d’incarnations du courage. En retour, elles nous racontent les histoires de celles et ceux qui les inspirent. C’est en quelque sorte un lien qui nous unit à travers le monde.

En savoir plus

Faire un commentaire

backdrop