Des médecins de Birmanie et du Canada se penchent sur les soins de santé aux réfugiés

Nouvelles : Mises à jour

Imprimer cette page

Dre Cynthia et Bill Van Iterson
Séjour au Canada : Dre Cynthia a rencontré plusieurs alliés et membres du personnel d’Inter Pares. La voici ici en compagnie de Bill Van Iterson, membre du conseil d’administration.

C’est avec respect que Dre Hillary Lawson a présenté Dre Cynthia Maung et l’auxiliaire médicale Aung Than Wei à ses collègues d’Ottawa. Six ans plus tôt, Hillary avait travaillé à titre bénévole à la clinique Mae Tao en Thaïlande avec Dre Cynthia et Aung Than Wei. Elle ignorait alors qu’elle travaillerait auprès de réfugiés birmans à Ottawa, des gens ayant quitté les camps de réfugiés en Thaïlande pour amorcer une vie nouvelle au Canada.

Médecin au Centre de santé communautaire du Centre-ville à Ottawa, Hillary travaille avec de nouveaux arrivants karen, des réfugiés dont plusieurs avaient reçu des soins médicaux à la clinique Mae Tao de Dre Cynthia en Thaïlande. La clinique a été fondée par Dre Cynthia, elle-même réfugiée, et fonctionne grâce au dévouement de plusieurs personnes qui ont fui en Thaïlande pour échapper aux campagnes de la terre brûlée menées par la junte militaire birmane. Conscient de l’impact de la réinstallation de milliers de réfugiés birmans sur les organisations de services sociaux, Inter Pares a organisé une rencontre en septembre dernier entre ses collègues de la Birmanie et le Centre de santé communautaire. Il y avait beaucoup à échanger sur les liens entre pauvreté, conflit et conditions qui affectent la santé des personnes desservies par la clinique Mae Tao et le Centre de santé communautaire.

La rencontre comprenait aussi des dirigeants de la communauté karen qui connaissent Dre Cynthia. Ils ont aidé le Centre de santé communautaire à revoir et restructurer le modèle de soins de santé de base pour mieux servir les familles immigrantes et réfugiées. Le Centre de santé communautaire a créé un comité chargé d’élaborer un programme holistique intégrant les nombreux déterminants de la santé selon une approche interdisciplinaire, tout en appuyant les gens à améliorer la santé de leur communauté.

Inter Pares a aussi organisé une rencontre de la délégation birmane avec le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) afin de discuter de la façon d’élaborer et soutenir des systèmes de santé communautaires dans un contexte de conflit et d’inégalité profonde.

L’expérience de la clinique Mae Tao est un modèle concret pour le personnel du CRDI. Avec Dr Chris Beyrer, directeur du Center for Public Health and Human Rights de l’Université Johns Hopkins, Dre Cynthia Maung et Aung Than Wei ont parlé de leurs difficultés et de leurs succès dans la prestation de soins de santé en situation de conflit. Pour le personnel du CRDI, la présentation était un exemple particulièrement pertinent de la façon dont des travailleurs en santé communautaire peuvent recueillir et analyser des données qui influent directement sur l’élaboration des services de santé. Ainsi que le nota Sue Godt du CRDI, « Dre Maung et ses collègues ont édifié un service de santé intégré impressionnant qui fait plus que réagir aux besoins immédiats des populations aux prises avec la guerre. En bâtissant un capital social, en créant et en appliquant des systèmes d’information et de prestation des soins, on jette les bases d’un service de santé national complet qui pourra être mis à l’échelle une fois la paix revenue au pays. »

Ces échanges avec le CRDI et le Centre de santé communautaire du Centre-ville ont permis à nos homologues de partager avec leurs pairs des années d’expérience et d’apprentissage. Inter Pares a joué le rôle de facilitateur – et mis en contact des personnes qui élaborent et renforcent des systèmes de santé menés par la communauté.

Ces échanges avec le [Centre de recherches pour le développement international] et le Centre de santé communautaire du Centre-ville ont permis à nos homologues de partager avec leurs pairs des années d’expérience et d’apprentissage.

En savoir plus

Faire un commentaire

backdrop