Erin Sirett, un lien unique avec Inter Pares

Voix : Récit personnel

Imprimer cette page

 Erin Sirett

Erin Sirett est une donatrice d’Inter Pares, mais elle a aussi un lien unique avec l’organisation. Sa thèse de doctorat porte sur Inter Pares! Erin y fait l’analyse et la critique du développement international et du secteur des ONG (organisations non gouvernementales). Sa recherche explore la façon dont les ONG maintiennent des rapports coloniaux dans leurs partenariats Nord-Sud malgré leurs bonnes intentions d’avoir des rapports équitables. Cela provient en bonne partie des exigences des bailleurs de fonds publics en matière de production de rapports et de reddition de comptes. Erin admet qu’elle « voit peu de raisons d’espérer dans le secteur des ONG ». Après son expérience avec Inter Pares et son homologue du Bangladesh, Nijeri Kori, Erin estime toutefois que les deux organisations sont exceptionnelles, en ce qu’elles ont conscience de l’impérialisme dans le développement international et qu’elles s’efforcent concrètement de le combattre.

Erin décrit Nijeri Kori comme une organisation « qui organise des femmes et des personnes sans terres dans le but de contester les structures politiques, économiques et sociales ». Elle affirme que « c’est le type de travail qu’il faut faire pour produire un changement social. Inter Pares fait partie des rares organisations à soutenir le travail d’organisation politique plutôt que la simple prestation de services ». Erin appuie ce modèle de changement social, fondé sur les enseignements de Paolo Freire dans son ouvrage Pédagogie des opprimés. Ce modèle d’organisation incite les collectivités à « contrôler leur destinée et leur donne le pouvoir de changer les choses selon ce qu’elles désirent pour leur collectivité. »

Erin continue de faire des dons à Inter Pares parce qu’elle croit que « les contributions de particuliers permettent à Inter Pares d’avoir plus d’autonomie dans son travail. » Après s’être rendue au Bangladesh et avoir vu de ses yeux le travail réalisé par Nijera Kori, Erin conclut : « C’est inspirant de voir ce qui se fait. Je pense à tous les risques que les gens acceptent pour provoquer un changement social et ça me donne envie de faire ma part pour les soutenir. »

Inter Pares fait partie des rares organisations à soutenir le travail d’organisation politique plutôt que la simple prestation de services.

Faire un commentaire

backdrop