Najwa, l'Organisation soudanaise pour la recherche et le développement

Voix : Récit personnel

Imprimer cette page

 

« Je m'appelle Najwa. J'ai dû arrêter l'école à l'âge de 16 ans, année où je me suis mariée. Ma famille a subi beaucoup de pression pour que ce mariage se fasse. Je suis mariée à un homme beaucoup plus âgé que moi que je n'aime pas.

J'ai été victime de toutes sortes de violence et d'abus, tant physique que psychologique. Colère et honte n'ont cessé de me ronger jour après jour, mais avais-je le choix? Pouvais-je reprendre ma vie en main et être capable de rêver à un futur plus radieux?Après quelques années de mariage, j'ai poussé la porte de SORD où j'ai rencontré Zeinab, qui est devenue mon avocate. Elle m'accompagne dans mes démarches de divorce et me soutient psychologiquement.

Le divorce est un long chemin pour les femmes au Soudan. Six juges ont examiné mon dossier et en sont venus à la décision selon laquelle les motifs que j'invoquais n'étaient pas assez graves pour justifier un divorce.

Mais j'ai de l'espoir et surtout j'ai pu dire non à un choix imposé et tracer ma vie. Oui, je suis une femme et oui, je suis jeune, alors je n'ai pas hésité à demander de l'aide et réclamer mes droits. Toute jeune femme devrait avoir la possibilité de bâtir son avenir et de se battre pour ses rêves. »

Inter Pares travaille avec SORD (Organisation soudanaise pour la recherche et le développement), à Khartoum, au Soudan, une organisation faisant la promotion des droits des femmes.

SORD oeuvre également pour l'égalité des femmes en faisant du plaidoyer afin de réformer les lois et politiques relatives au mariage des enfants ainsi que des lois qui font l'amalgame de l'adultère et du viol. À ce jour, le divorce de Najwa n'a toujours pas été prononcé.

En savoir plus

Faire un commentaire

backdrop