Narsamma Masanagari, Deccan Development Society

Voix :

Imprimer cette page

 

Je m’appelle Narsamma mais tout le monde m’appelle Générale Narsamma parce que je suis énergique et déterminée. Avant d’être admise, à l’âge de 12 ans, à Pacha Saale, l’école verte de la DDS, je n’avais jamais été scolarisée.

C’est là que j’ai pris part à divers projets comme l’enregistrement et l’animation d’émissions radio et la participation aux festivals locaux en zones rurales. Comme les enseignants appréciaient mon travail et les entrevues que je réalisais dans les villages, ils m’ont proposé de travailler à la radio à la fin de mes études à Pacha Saale.

J'étais jeune et analphabète lorsque j’ai découvert la radio. Cette technologie m'a permis d'acquérir un moyen de subsistance, une identité et une reconnaissance dans mon pays et ailleurs.

De nos jours, les sources d’information sont multiples, notamment avec la télévision et l’Internet. Pourtant, nulle part ailleurs, les auditeurs ne retrouvent le type de contenu que nous produisons à Radio Sangham.

Les radios communautaires comme la nôtre font revivre les pratiques traditionnelles oubliées, les systèmes de savoirs et la culture traditionnels. Les maintenir en vie est devenu une affaire personnelle."

En savoir plus

Faire un commentaire

backdrop