Inter Pares pleure le décès de Peter Gillespie

Nouvelles : Mises à jour

Imprimer cette page

Peter Gillespie
 

Inter Pares est profondément attristée par le décès de notre ancien collègue et ami, Peter Gillespie, le vendredi 22 mai 2015. Mais, alors que nous portons ce deuil, nous commémorons aussi les énormes contributions qu'il a apportées, à nous et au monde, lors de son vivant.

Pendant les vingt-cinq années au cours desquelles Peter a travaillé pour Inter Pares (1985-2010), sa passion, son courage, son talent et son engagement profond pour la justice sociale ont guidé ses actions et permis de surmonter de nombreux problèmes et de contribuer à plusieurs luttes autour du monde. Parmi ses apports les plus significatifs s’inscrivent les années de collaboration avec les organisations de la société civile au Bangladesh, la création de mouvements pour la souveraineté alimentaire, les droits des « sans terre » et pour la démocratie; sa contestation des mesures de contrôle de la population et les discours qui y sont reliés en exposant leurs fondements racistes et anti-pauvres, son soutien envers le démantèlement des programmes coercitifs; sa promotion incessante des droits de la personne en Birmanie, y compris la collecte de millions de dollars pour soutenir les personnes réfugiées et déplacées; sa solidarité avec les travailleurs de l’industrie sucrière dans les Philippines, qui ont réussi à transformer un système féodal et obtenir les droits à leurs terres; son travail dans la sensibilisation du public et du gouvernement aux conséquences de la fuite massive des capitaux et de l'évasion fiscale des pays en développement dans le système financier mondial. Tout au long de son parcours, il a été aussi un allié et un militant pour la lutte des femmes pour justice et autonomie, à la fois au Canada et à l'étranger.

Bien que Peter préférait se tenir loin des feux des projecteurs, il a accepté en 2010 de livrer le discours d'ouverture de la célébration 35e anniversaire d'Inter Pares. Nous vous invitons à lire les notes de son discours (en anglais), dans lequel – tout en niant son rôle crucial – il a partagé les récits de quelques-unes des nombreuses luttes auxquelles il a été intimement impliqué. Pour nous, cela représente bien qui était Peter.

J’ai eu le privilège de travailler avec certaines des personnes les plus extraordinaires du monde... avec ceux et celles qui luttent contre la pauvreté, avec des militants et des militantes des droits de la personne et des droits des femmes, avec des gens appartenant au mouvement antiapartheid, aux luttes contre les dictatures au Bangladesh, en Indonésie, aux Philippines et en Birmanie.

Toutes ces personnes croyaient que la démocratie, les droits de la personne et la justice sociale sont des valeurs auxquelles cela valait la peine d’y consacrer sa vie et, dans certains cas, de risquer leur vie. Ce qui est encore plus remarquable est qu'ils n'ont pas reculé, même face au danger. Ils se sont mobilisés, ils ont développé des coopératives d'agriculteurs, des organisations de femmes, des médias clandestins, des programmes de santé et d'éducation pour les personnes déplacées, des services pour les victimes de torture et de violence. Pour moi, ce fut un honneur d’accompagner ces personnes dans ces luttes, même si je suis toujours hanté par la perte de certains amis et collègues.

Nos pensées sont avec la famille de Peter, en particulier sa conjointe Lulama et leurs cinq enfants, et les nombreux amis et collègues au Canada et partout dans le monde que Peter a su touché tout au long de sa vie.

Nous sommes profondément honorés que Peter ait demandé que les dons en sa mémoire soient versés à Inter Pares, et fiers de faire partie de l'héritage de Peter, afin de poursuivre l'action pour la justice sociale qu'il a tant aidé à bâtir.

J’ai eu le privilège de travailler avec certaines des personnes les plus extraordinaires du monde... avec ceux et celles qui luttent contre la pauvreté, avec des militants et des militantes des droits de la personne et des droits des femmes.

Galerie

5 imagesCliquer pour agrandir

Comments (1)

Faire un commentaire

  • Caroline Boudreau
    Ce fut un réel privilège de travailler avec Peter Gillespie. Je souhaite à tout le monde d'avoir la chance de rencontrer un collègue et un ami comme lui un jour. Mes sympathies à sa famille et ses proches.
backdrop