Violence, discrimination et inégalités : révéler les failles du système

Nouvelles : Analyses

Imprimer cette page

 Crédit: Lise-Anne Leveille

Au Nord comme au Sud, la pandémie de COVID-19 a exacerbé les inégalités et a provoqué une augmentation de la violence physique, mais également de la violence structurelle et économique vécue par les femmes.

Amanda Dale, présidente du conseil d’administration d’Inter Pares, est une universitaire et militante internationale des droits de la personne. Elle souligne que le Canada ne fait pas exception en ce qui concerne la violence faite aux femmes, une pandémie encore plus prévalente chez les femmes autochtones.

Au Salvador, La Colectiva feminista para el desarrollo local, une organisation qui confronte la violence faite aux femmes et lutte pour la reconnaissance de leurs droits, a également observé une recrudescence de la violence sexiste pendant le confinement et une augmentation du contrôle militarisé et répressif par le gouvernement.

Il est difficile d’entrevoir un avenir positif lorsqu’on aborde le sujet de cette violence sexiste. On peut du moins espérer que cette crise crée de nouveaux plaidoyers féministes intersectionnels. Amanda Dale précise que ceux-ci doivent exiger que la lutte contre la pandémie de la violence sexiste soit considérée comme une priorité, maintenant qu’il est démontré que des efforts gouvernementaux coordonnés sont possibles.

La pandémie force également à penser à de nouvelles façons de rejoindre les femmes isolées. À cet effet, La Collectiva a mis en place de nouvelles lignes téléphoniques qui offrent aux femmes un soutien psychologique et légal.

Le confinement a fait naitre de nouveaux espaces de solidarité internationale, comme les webinaires qui rassemblent des femmes parfois isolées mais partageant une même lutte féministe. Amanda Dale affirme que « Nous sommes plus que jamais en contact avec les femmes dans le monde entier, des organisations comme La Colectiva feminista montrent la détermination et la positivité auxquelles chacune doit s'accrocher pour ne pas tomber dans le désespoir et l'inaction ».

Nous sommes plus que jamais en contact avec les femmes dans le monde entier, des organisations comme La Colectiva feminista montrent la détermination et la positivité auxquelles chacune doit s'accrocher pour ne pas tomber dans le désespoir et l'inaction.

En savoir plus

Faire un commentaire

backdrop