Dre Cynthia Maung, la clinique Mae Tao

Voix :

Imprimer cette page

Dr. Cynthia Maung
 

Dre Cynthia, comme on l’appelle, a ouvert la clinique Mae Tao à son arrivée en Thaïlande comme réfugiée, en 1988. L’armée birmane réprimait le mouvement pour la démocratie et des milliers de personnes fuyaient sa politique de la  terre brûlée. Dre Cynthia et quatorze autres médecins ont marché dans la jungle pendant des jours avant d’être en sécurité auprès des leurs. Ils ont alors constaté que plusieurs réfugiés comme eux avaient été blessés par balles ou par l’explosion de mines terrestres. Un plus grand nombre encore souffrait de maladies que l’on peut prévenir.

Près de trente ans plus tard, la clinique Mae Tao suit plus de 75 000 patients et réalise plus de 2500 accouchements sécuritaires chaque année – mais l’impact de Dre Cynthia va bien au-delà des murs de la clinique. Elle sert d’hôpital pédagogique pour former du personnel de la santé et des sages-femmes afin qu’ils puissent offrir des soins non seulement aux réfugiés sans papiers, mais aussi aux villageois une fois de retour en Birmanie.

Le leadership de Dre Cynthia est reconnu mondialement – mais il reste encore tant à faire.

Dre Cynthia et ses collègues ont un but à long terme : intégrer leurs systèmes de santé communautaire à un système national universel de soins de santé. Les services de la clinique Mae Tao sauvent des vies, mais ils ne rejoignent pas tout le monde. Dre Cynthia sait que pour vivre en santé, le peuple birman a absolument besoin d’un système de santé universel. 

La Birmanie continue d’avancer à petits pas vers une démocratie véritable. Et si Aung San Suu Kyi participe désormais aux processus décisionnels du gouvernement, l’armée birmane détient encore une part importante du pouvoir. Le conflit armé, les persécutions raciales et religieuses, et les sévices sexuels perpétrés par l’armée sont encore monnaie courante. Mais la situation complexe et le recul des progrès ne viendront pas à bout de la détermination de Dre Cynthia.

En savoir plus

Faire un commentaire

backdrop