Dre Junice Melgar, directrice du Centre Likhaan pour la santé des femmes

Voix : Profil de militant et militante

Imprimer cette page

 Crédit:

 

En novembre 2017, le premier ministre Justin Trudeau a visité l’une de nos cliniques. En tant que directrice du Centre Likhaan pour la santé des femmes aux Philippines, j’étais ravie! Cette visite couronne des décennies de dur labeur de la part de tous mes collègues en vue d’instaurer les principes d’égalité, de justice, de féminisme et d’accès universel aux soins de santé. C’est la première fois qu’un premier ministre canadien visite l’un des homologues d’Inter Pares à l’étranger.

Aux Philippines, un nombre alarmant de femmes meurent en couches. Nous avons aussi l’un des taux de grossesse adolescente les plus élevés en Asie. De tout temps, les femmes et les filles se sont butées à mille obstacles économiques, sociaux et religieux en matière de contraception. L’avortement est illégal en toutes circonstances. En plus de vivre la pauvreté et l’inégalité, trop de femmes ont peu de contrôle sur leur corps, leur vie, leurs aspirations et leur avenir. Depuis toujours, je travaille à changer cette situation.

Le travail communautaire et de promotion de la santé de Likhaan avec les femmes et les groupes jeunesse a touché plus de 20 000 personnes en 2017. Nous avons fourni des services de planification des naissances et de soutien à l’accouchement à plus de 30 000 personnes. Nous travaillons afin que les femmes et les filles connaissent leurs droits et puissent les faire respecter – en matière de santé reproductive et dans bien d’autres domaines encore.

Très concrètement, les donatrices et les donateurs d’Inter Pares partout au Canada ont permis à Likhaan de faire son travail depuis 1995. Nous avons des rapports de collaboration et de confiance, fondés sur nos valeurs communes de féminisme et de justice. Au fil des ans, Inter Pares a été l’organisation numéro un qui est restée à nos côtés et qui nous a soutenus. Je désire remercier la communauté d’Inter Pares partout au Canada. Je suis impatiente de poursuivre notre voyage collectif et de trouver de nouveaux moyens d’exprimer la solidarité.

 

Faire un commentaire

backdrop