Assurance-médicaments universelle dès maintenant!

Nouvelles : Mises à jour

Imprimer cette page

Medicare advocates on Parliament Hill in Ottawa with red umbrellas
 

Le Canada est le seul pays doté d’un système de santé universel qui ne couvre pas les médicaments d’ordonnance. La question fait pourtant consensus au pays : l’accès aux médicaments doit dépendre des besoins plutôt que de la capacité de payer. À l’approche des élections fédérales, nous vous invitons à considérer ce que promettent – ou ne promettent pas – les candidates et les candidats au sujet d’un régime d’assurance-médicaments.

En septembre dernier, Inter Pares s’est associée à plus de 70 organisations nationales, provinciales et territoriales pour signer les Principes établis par consensus pour un régime national d’assurance-médicaments. La bonne nouvelle : nous sommes plus près que jamais d’un tel régime au Canada. En revanche, l’industrie pharmaceutique et les compagnies d’assurance prônent une approche « bouche-trou » compliquée qui protège leurs intérêts, soit un régime public de base complété par une couverture d’assurance privée. Une telle approche maintiendrait la situation actuelle où le Canada compte parmi les pays qui paient le plus cher au monde pour les médicaments d’ordonnance.

La meilleure option est un régime national d’assurance-médicaments géré et dispensé par l’État. Un système à payeur unique redevable au public desservi permettrait d’optimiser le pouvoir d’achat des médicaments pour toute la population canadienne. Un tel régime permettrait non seulement d’économiser, mais aussi d’offrir des modalités et des conditions égales pour tous les résidentes et résidents. Il offrirait un accès universel sans obstacles financiers ou autres et une couverture transférable – d’un bout à l’autre du Canada.

À titre de membre de la Coalition canadienne de la santé, Inter Pares continue de plaider pour une assurance-médicaments universelle couvrant la totalité de la population au Canada. Dans la quête d’une société égalitaire, nous devons rendre les médicaments d’ordonnance accessibles selon les besoins plutôt que la capacité de payer. Les gens avant l’argent!

Faire un commentaire

backdrop