CAMEX : un nouvel homologue en Amérique centrale est né

Nouvelles : Mises à jour

Imprimer cette page

The team and board members of Consejería Oxlajuj Ix CAMEX during the opening ceremony.
 L’équipe et plusieurs membres du conseil d’administration de la Consejería Oxlajuj Ix CAMEX lors de la cérémonie d’ouverture.Crédit: CAMEX

Le 23 janvier avait lieu une assemblée de fondation du plus récent homologue d’Inter Pares, la Consejeria Oxlajuj Ix para Centroamérica y México, aussi connue sous le nom de CAMEX. Oxlajuj signifie 13, mais c’est aussi un symbole de totalité et de force, tandis que Ix est le jour du féminin dans le calendrier maya. Ensemble, ils se réfèrent à la force féminine et de la totalité.

L’organisation base son travail sur les plus de trente ans d’expérience de son prédécesseur Consejería en Proyectos (PCS), qui a fermé ses portes en décembre dernier. PCS œuvrait dans des situations de conflit et de post-conflit en Méso-Amérique et dans la région andine, avec une emphase sur le renforcement des capacités et du leadership des femmes et l’appui aux populations migrantes. CAMEX fournit un accompagnement adapté aux besoins spécifiques d’organisations de la base en Amérique centrale et du Mexique. Elle organise aussi des échanges et d’autres processus d’apprentissage qui permettent à ces organisations de partager des connaissances et stratégies au-delà des frontières, afin qu’elles se convertissent en acteurs sociaux légitimes capables d’intervenir auprès des autorités gouvernementales et de défendre les droits de leurs communautés, en se basant sur leurs propres expériences.

Les gestionnaires de programme pour l’Amérique latine d’Inter Pares Guillaume Charbonneau et Bill Fairbairn se sont joints aux membres de l’équipe et du conseil d’administration de CAMEX via Skype, pour une partie de l’assemblée et une cérémonie maya.

Galerie

5 imagesCliquer pour agrandir

Faire un commentaire

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.
backdrop