La Commission de la vérité de la Colombie entend le témoignage d’Inter Pares

Nouvelles : Mises à jour

Imprimer cette page

 

Bill Fairbairn, gestionnaire de programme d’Inter Pares pour l’Amérique latine, a récemment témoigné à Bogotá devant la Commission de la vérité de la Colombie sur son expérience d’appui des droits de la personne et de la paix en Colombie depuis trente ans.

Dans son témoignage livré au commissaire Carlos Beristain et à son équipe, Bill a évoqué son travail de solidarité au Canada et a parlé des nombreux Colombiens venus au Canada en tant que réfugiés politiques ou pour témoigner de la situation des droits de la personne chez eux. Il a souligné le caractère collectif du travail de solidarité au Canada et les nombreux projets réalisés conjointement par des organisations de la société civile canadienne au fil des ans – notamment les tribunaux populaires internationaux sur Barrancabermeja; la campagne en vue d’éliminer les failles dans la politique d’exportation du Canada qui permettaient le transport d’hélicoptères canadiens vers la Colombie; et la collaboration avec le leader autochtone colombien Kimy Pernia Domicó en vue d’exposer le rôle d’EDC Canada dans la construction du barrage d’Urrá.

Bill s’est rendu en Colombie pour la première fois en 1989 dans le cadre d’une mission sur les droits de la personne. Depuis, il y retourne régulièrement pour collaborer avec un éventail d’organisations colombiennes luttant pour les droits de la personne et la justice sociale. Bill s’est joint à Inter Pares en 2011 – il est principalement chargé du programme en Colombie.

La Commission de la vérité de la Colombie est l’une des trois institutions prévues aux dispositions des accords de paix de 2016 entre le gouvernement Santos et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). L’objectif global de ces institutions, attaquées par le successeur du président Santos, Ivan Duque, était d’offrir réparation aux victimes et de documenter les crimes commis pendant cette guerre de cinq décennies. M. Beristain est l’un des 11 commissaires responsables de ce travail – son mandat spécifique consiste à documenter la situation des Colombiens forcés de fuir le pays en raison de la violence politique.

Inter Pares soutient le travail d’homologues féministes et LGBTI en Colombie en vue de documenter les impacts de la guerre dans leur collectivité. Nous collaborons aussi avec la Commission et des organisations sœurs au Canada en vue d’assurer que les récits de réfugiés colombiens de toutes les régions du Canada fassent partie du compte rendu historique.

C’est un honneur pour nous que l’on ait demandé à Bill de témoigner devant la Commission de vérité et nous nous engageons à soutenir son travail important. Nous espérons que le processus rapprochera les Colombiennes et les Colombiens de la justice et permettra aux victimes et aux personnes survivantes d’obtenir réparation.

Bill a souligné le caractère collectif du travail de solidarité au Canada et les nombreux projets réalisés conjointement par des organisations de la société civile canadienne au fil des ans.

Galerie

2 imagesCliquer pour agrandir

En savoir plus

Faire un commentaire

backdrop