Les femmes au cœur de la transition agroécologique au Sénégal

Nouvelles : Mises à jour

Imprimer cette page

 

Du 30  janvier au 1er février 2020, ENDA Pronat, homologue d’Inter Pares et une multitude d’organisations ont lancé une série de recommandations politiques pour soutenir la transition agroécologique au Sénégal. Plus de 400 personnes se sont réunies aux Journées de l’agroécologie de Dakar pour discuter et valider les recommandations, qui ont été élaborées en collaboration avec des organisations de base, des groupements de femmes rurales, des organisations paysannes, des chercheurs et le secteur privé. Les décideurs politiques présents, dont le ministre sénégalais de l’agriculture, ont accueilli favorablement les recommandations.

ENDA Pronat a joué un rôle clé en facilitant le dialogue pour générer ces recommandations. Tout au long de 2019, ENDA Pronat a co-initié des conversations dans tout le pays dans le cadre du réseau Dynamique pour une transition agroécologique au Sénégal (DyTAES), pour parler avec une variété de groupes et recueillir leurs recommandations. Ces dialogues sont intervenus après que le président nouvellement réélu du Sénégal, Macky Sall, a identifié l’agroécologie comme un pilier clé du nouveau Plan Sénégal Émergent-Vert.

Inter Pares était la seule organisation canadienne à l'événement et a facilité la participation de 16 femmes dirigeantes rurales de tout le Sénégal. En tant qu'organisation féministe, Inter Pares comprend la dynamique inégale du pouvoir qui rend les femmes plus vulnérables au changement climatique, mais nous reconnaissons également le rôle clé des femmes dans la pratique et la promotion de l'agroécologie. Comme l'explique Thérèse Mbaye du Réseau national des femmes rurales du Sénégal:

« Quand les choses deviennent difficiles, les hommes partent, mais ce sont les femmes qui restent. Nous devons avoir une approche genre. Ces femmes ont des connaissances qui ne peuvent être négligées. »

C'est Mariam Sow, directrice de l'ENDA Pronat et affectueusement surnommée «maman agroécologie», qui a confié le dossier politique au ministre de l'Environnement, l'acceptant pour le président du Sénégal à la clôture de l'événement. Ceci témoigne du travail d'ENDA Pronat et des courageuses femmes rurales avec lesquelles elles travaillent.

La population du Sénégal devrait passer de 16 millions à plus de 25 millions d’ici 2035. Des décennies d’agriculture non durable basée sur le modèle de la révolution verte (semences hybrides dépendantes aux intrants chimiques et de l’irrigation) ont laissé des sols jadis fertiles, fortement dégradés. Afin d’améliorer la résilience des cultures, améliorer la sécurité alimentaire et atténuer les changements climatiques, il  est urgent de d’entamer une transition vers l’agroécologie. L'agroécologie est souvent décrite comme une science, une pratique et un mouvement social. Contrairement à l'agriculture conventionnelle, elle met l'accent sur la biodiversité, favorise la santé des sols et stimule la lutte naturelle contre les ravageurs et les mauvaises herbes.

Inter Pares est encouragé par l’engagement du gouvernement du Sénégal à pratiquer l’agroécologie et salue la mobilisation efficace d’ENDA Pronat à ce moment critique.

En savoir plus

Faire un commentaire

backdrop