Prôner la culture du millet en Inde pour venir en aide aux petits producteurs

Nouvelles : Mises à jour

Imprimer cette page

Le millet : une denrée alimentaire traditionnelle cultivée à travers le monde.
Le millet : une denrée alimentaire traditionnelle cultivée à travers le monde. Crédit: Eric Chaurette

En 2009, au cours d’une visite qu’il effectuait en Inde auprès d’un homologue, la Deccan Development Society (DDS), David Bruer, membre du personnel d’Inter Pares, a reçu un t-shirt qui le proclamait partisan du « miracle du millet ». Vraiment? David était sceptique. Le millet, cette denrée traditionnelle pour les populations habitant des zones arides, est certainement formidable mais de là à crier au miracle…

Sur de vastes étendues d’Asie et d’Afrique, de nombreuses communautés furent jadis productrices de millet. Cependant, à l’ère des technologies introduites par la Révolution verte, elles ont été incitées par les pouvoirs publics à se tourner vers le riz et le blé. Le millet a alors été relégué au rang de « culture des pauvres », une denrée que les personnes « civilisées » ne consommaient pas. Pourtant, le millet est bien plus nutritif que le riz ou le blé et sa culture nécessite moins d’eau et d’engrais chimiques. De plus, la culture du millet présente plusieurs autres avantages tels celui de fournir du fourrage et de la matière première pour bâtir des clôtures et couvrir le toit des habitations, d’améliorer la fertilité des sols et d’emprisonner le carbone.

En 2008, dans la tourmente de la crise des prix des denrées alimentaires, Inter Pares a répondu à l’appel de la DDS qui désirait organiser une consultation nationale sur le millet auprès des agriculteurs, des écologistes, des universitaires et des décideurs politiques en Inde. C’est ainsi qu’est né MINI, le Réseau indien du millet (en anglais, Millet Network of India), dont dix-huit états indiens sont membres et qui a des sections dans cinq régions.

Avec l’appui d’Inter Pares, MINI plaide pour la mise en place de mesures concrètes afin de promouvoir le millet. MINI a convaincu des autorités locales d’offrir du millet dans les cantines des garderies et des écoles élémentaires publiques. MINI a attiré l’attention des médias et de la population par sa participation à des festivals culinaires, des films et des émissions radio et la publication de livres de cuisine. Parmi les initiatives les plus importantes du MINI, notons la campagne pour l’inclusion du millet au système de sécurité alimentaire public, connu sous le nom de Réseau de distribution public , afin d’assurer la stabilité des prix de cette denrée et de garantir aux producteurs un accès aux marchés. MINI met aussi l’accent sur l’approvisionnement local pour s’assurer que la culture du millet ne soit pas récupérée par les exploitations agricoles industrielles et que les petits producteurs de tout le pays soient en mesure de vendre leurs productions.

Pour contrer la crise alimentaire, le Comité consultatif national sur la sécurité alimentaire de l’Inde, présidé par Sonia Gandhi, a été chargé d’examiner de quelle manière le gouvernement devrait aborder la question de la sécurité alimentaire du pays. MINI était ravi de constater que le Comité consultatif recommandait dans son rapport de 2011 l’intégration du millet dans le Réseau de distribution publicainsi que la mise en place d’un système d’approvisionnement local pour les magasins équitables relevant du RDP.

Bien sûr, ces recommandations doivent encore être inscrites dans un texte de loi et être appliquées. Cependant, l’humeur est au beau fixe et les membres du MINI sont optimistes. Cette expérience a montré que lorsque des personnes unissent leurs forces pour que les choses changent, cela peut faire une différence… et on peut même assister à de petits miracles!

Visionnez la vidéo : 

 

 

Cette expérience a montré que lorsque des personnes unissent leurs forces pour que les choses changent, cela peut faire une différence.

En savoir plus

Faire un commentaire

backdrop