Rod Germaine : « J’ai été conquis par la Birmanie! »

Voix : Profil de militant et militante

Imprimer cette page

Rod Germaine
2011: Rod a pédalé de chez lui, à Vancouver, jusqu’au 40e anniversaire de graduation de la cohorte de sa faculté de droit afin d’amasser des fonds pour Just Aid.

Au début des années 1990, à l’époque où ils travaillaient à Hong Kong, Rod Germaine et sa femme Adeline profitaient de leurs vacances pour visiter la région. Lors d’un séjour de deux semaines en Birmanie, ils ont observé des contrastes troublants : d’une part, l’incroyable beauté des paysages et l’accueil chaleureux de la population; de l’autre, le contrôle exercé par l’une des juntes militaires les plus corrompues et les plus brutales au monde. Rod avoue : « J’ai été conquis par la Birmanie! »

Une fois revenu à Vancouver des années plus tard, Rod a senti qu’il était temps de faire quelque chose pour la Birmanie. Ayant récemment repris le golf, il décida d’unir ses deux passions. Il s’adressa d’abord à la Table ronde sur la Birmanie de Vancouver pour obtenir de l’information sur les organisations offrant des services de santé à la population birmane. C’est alors qu’il découvrit la clinique Mae Tao, les équipes médicales mobiles, aussi connues sous le nom de Back Pack Health Worker Team, et Inter Pares. Il se tourna ensuite vers sa communauté et organisa un tournoi de golf en vue de recueillir des fonds pour la Birmanie. Le Just Golf Tournament and Dinner a permis de recueillir plus de 23 000 $ lors de sa première édition.

Puis Rod décida d’aller plus loin et il mit sur pied la Just Aid Foundation. Même si le tournoi de golf est encore ce qui rapporte le plus de fonds, la fondation caritative élargit son travail afin d’englober d’autres activités. La révolution safran de 2007, qui a donné lieu à une répression brutale de milliers de moines, de religieuses et d’autres personnes manifestant leur opposition à la junte, a ravivé la motivation d’un nouveau groupe de militantes et de militants au Canada. Rod en a rencontré quelques-uns lors d’événements tenus à Vancouver et plusieurs siègent maintenant au conseil d’administration de la Fondation.

Le tournoi a permis à Rod de faire la connaissance de la Dre Penny Ballem, ex-ministre de la Santé de la Colombie-Britannique. Ils ont aussitôt planifié une visite à la frontière birmane afin qu’elle voie la clinique Mae Tao et rencontre les équipes médicales mobiles. En 2007, Rebecca Wolsak – qui travaille à Inter Pares – a accompagné Penny lors d’un échange avec ces deux organisations de santé. Penny est maintenant présidente de la Fondation.

En 10 ans, la Just Aid Foundation a versé un peu plus d’un demi-million de dollars au programme de santé d’Inter Pares sur les frontières birmanes. En plus de cette importante contribution financière, l’engagement de Rod envers la Birmanie a mobilisé une foule de personnes autour de cette cause, ce qui prouve que la passion peut être contagieuse et qu’elle peut élargir le mouvement pour la justice et la solidarité.

En 10 ans, la Just Aid Foundation a versé un peu plus d’un demi-million de dollars au programme de santé d’Inter Pares sur les frontières de Birmanie.

En savoir plus

Faire un commentaire

backdrop