Appel à la paix et au respect des droits de la personne en Colombie

Nouvelles : Dans l'actualité

Imprimer cette page

Demonstrators for peace in Bogota, Colombia
 

Quarante-sept organisations de la société civile, dont Inter Pares, ont émis une déclaration commune au sujet du processus de paix en Colombie:


Des organisations canadiennes demandent un engagement non équivoque en faveur de la paix et du respect des droits de la personne en Colombie

Ottawa, le 20 septembre 2019

En cette veille de la Journée internationale de la paix, les organisations canadiennes signataires de la présente unissent leur voix afin d’exprimer leur vive préoccupation devant l’aggravation de la crise des droits de la personne qui sévit en Colombie et la menace constante qui pèse sur le processus de paix dans ce pays.

En 2016, un accord de paix historique a été conclu entre le gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), dans le grand espoir de mettre fin à 52 années de conflit armé. Il y a moins d’un mois, le processus de paix a toutefois été sérieusement compromis lorsque nombre d’anciens commandants des FARC démobilisées ont annoncé qu’ils reprenaient les armes. Ils ont évoqué le non-respect de l’accord de paix par l’État colombien, de même que l’assassinat systématique de leaders sociaux et de membres démobilisés des FARC.

De l’avis général, le président Duque et son parti politique ont systématiquement miné l’accord de paix. Ils ont insuffisamment financé plusieurs composantes essentielles de cet accord, ont ouvertement attaqué le système judiciaire de transition, et ont tardé à réintégrer les ex-combattant-e-s à la vie civile. Fait troublant, ils ont promu et promulgué des lois diamétralement opposées à l’entente de paix, notamment en ce qui a trait aux dispositions liées à la réforme agraire et au développement rural — deux éléments problématiques qui ont engendré le conflit armé et dont la résolution demeure essentielle au maintien de la paix. Poussé par l’administration états-unienne, le gouvernement Duque a également rejeté les ententes se rapportant à la substitution de cultures illicites. Toutes ces mesures ont eu un impact négatif disproportionné sur les femmes en milieu rural de même que les populations autochtones et afro-colombiennes.

Nous sommes profondément préoccupé-e-s par le peu, voire l’absence de mesures entreprises pour contraindre les brigades de la mort paramilitaires qui continuent de menacer et de tuer les leaders communautaires en toute impunité. Depuis la signature de l’accord de paix en décembre 2016, au moins 700 leaders de mouvements sociaux et 142 insurgé-e-s démobilisés ont été assassinés. Depuis cette même date, 260 000 autres Colombien-ne-s ont été déplacés de force, ce qui porte le nombre total de personnes déplacées intérieures (PDI) à environ 7,8 millions — il s’agit du plus important nombre de PDI au monde. En juin de cette année, Agnès Callamard, la rapporteuse spéciale des Nations unies sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, a exhorté le gouvernement colombien à cesser d’« inciter à la violence » contre les membres démobilisés des FARC.

À titre d’organisations canadiennes, nous réitérons notre solidarité envers le peuple colombien, de même que notre appui à leur désir de bâtir un pays où la paix et la justice prévalent, et où les inégalités politiques, économiques et sociales profondément enracinées sont combattues. Nous partageons la conviction des Colombien-ne-s que l’accord de paix constitue une importante étape dans ce processus, et qu’il doit être défendu avec vigueur.

Nous demandons au gouvernement canadien de mettre à profit l’étroite relation qu’il entretient avec la Colombie pour :

  • Dénoncer avec force les assassinats et le dangereux recul qu’accuse la mise en œuvre de l’accord de paix.
  • Faire des pressions sur le gouvernement colombien afin qu’il respecte ses obligations de protéger la vie et les droits des leaders sociaux, des défenderesses et des défenseurs des droits de la personne, de même que des insurgé-e-s démobilisés.
  • Faire des pressions sur le gouvernement colombien afin qu’il se conforme aux obligations qui lui incombent dans le cadre de l’accord de paix, et qu’il voit à la mise en œuvre de ce dernier sans plus tarder.
  • Encourager fortement la reprise de négociations entre le gouvernement national et les insurgé-e-s de l’Armée de libération nationale (ELN), sachant que c’est seulement par le dialogue que le conflit se résoudra.

Nous exhortons le gouvernement canadien à accroître son soutien politique et économique aux initiatives de paix en Colombie, et à faire en sorte que les intérêts canadiens en matière de commerce et d’investissement présents en Colombie ne nuisent d’aucune façon au processus de paix.

  1. Americas Policy Group / Groupe d'orientation politique des Amériques
  2. Association québécoise des organismes de coopération internationale
  3. Avocats sans frontières Canada
  4. Basilian Centre for Peace and Justice
  5. British Columbia Teachers' Federation
  6. British Columbia Government and Service Employees' Union
  7. Centre Oblat – A Voice for Justice
  8. Canadian Association of University Teachers
  9. Canadian Jesuits International
  10. Canadian Labour Congress
  11. Canadian Peace Congress
  12. Canadian Union of Postal Workers
  13. Centre international de solidarité ouvrière
  14. Canadian Union of Public Employees
  15. Christian Peacemaker Teams - Canada
  16. Christian Peacemaker Teams - Colombia
  17. Defendamos la Paz internacional
  18. CoDevelopment Canada
  19. Colombia Action Solidarity Alliance
  20. Colombia Working Group
  21. Centrale des syndicats du Québec
  22. Comité pour les droits humains en Amérique latine
  23. Common Frontiers
  24. Development and Peace - Caritas Canada
  25. Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec
  26. Federation of Sisters of St. Joseph in Canada
  27. Fondation Salvador Allende Montréal
  28. Latino Group HOLA
  29. Horizons of Friendship
  30. Inter Pares
  31. Justice, paix et intégrité de la création
  32. KAIROS: Canadian Ecumenical Justice Initiatives
  33. Latin American & Caribbean Solidarity Network
  34. Mennonite Central Committee Canada
  35. MiningWatch Canada
  36. National Union of Public and General Employees
  37. Nobel Women’s Initiative
  38. NORDIK institute – Algoma University
  39. Oxfam Canada
  40. Oxfam-Québec
  41. Projet Accompagnement Solidarité Colombie
  42. Ontario Secondary School Teachers' Federation
  43. Public Service Alliance of Canada / Alliance de la Fonction publique du Canada
  44. Teamsters Canada
  45. The United Church of Canada / L'Église Unie du Canada
  46. United Steelworkers / Syndicat des Métallos
  47. Unifor

1INDEPAZ, Informe Especial: Violaciones a los Derechos Humanos en tiempos de Paz, p. 13.
2Gobierno de Colombia, Unidad para la atención y reparación integral a las víctimas, Cifras: Desplazamiento - Personas.
3UNHCR, Global Trends: Forced Displacement in 2018, p. 6.
4OHCHR, Colombia: UN experts condemn attacks on reintegrated former combatants, urge respect for peace process.

Faire un commentaire

backdrop