À la mémoire de Pat Kerans

Nouvelles : Mises à jour

Imprimer cette page

 

Inter Pares se souvient, et célèbre la vie de Desmond Patrick Kerans (Pat), militant et intellectuel public de longue date, décédé le 13 août 2019 à l’âge de 89 ans.

Pat et son épouse, Marion Douglas Kerans, ont parcouru le Canada à la fin des années 1970 pour prêter l’oreille à des personnes de tous les horizons éprouvant des difficultés avec le système agroalimentaire – agricultrices et agriculteurs incapables de gagner décemment leur vie et familles peinant à mettre du pain sur la table. Ces témoignages ont nourri l'ouvrage phare The Land of Milk and Money. On y fait l’analyse et la critique d’un système agroalimentaire toujours plus caractérisé par l’industrialisation – un système où les agricultrices et les agriculteurs ont de plus en plus de mal à conserver leurs terres et où les gens ont de moins en moins les moyens de se procurer des aliments sains et nutritifs.

Inter Pares a soutenu ce processus de consultation de la base à la fin des années 1970, et aidé à le relancer en 2008 avec la Politique alimentaire populaire pour le Canada. Une fois encore, Pat nous a fait profiter de sa sagesse et de son expérience considérables. De concert avec des membres du Réseau pour une alimentation durable et d’autres alliés, nous avons tenu des centaines d’assemblées de cuisine partout au pays. Pat a joué un rôle crucial pour résumer et structurer cette mine de renseignements et d’analyses dans la Politique alimentaire populaire pour le Canada. Plusieurs idées tirées du processus sont devenues des revendications clés du Réseau et du mouvement pour l’alimentation – pour exiger que l’on transforme de toute urgence notre système agroalimentaire afin de le rendre plus durable, plus sain et plus juste

Nous sommes portés par les géants qui nous ont précédés, et Pat en fait assurément partie.

Extrait de la notice nécrologique :

Desmond Patrick Kerans
10 mars 1930 — 13 août 2019

Paisiblement décédé à Ottawa à l’âge de 89 ans, Desmond laisse dans le deuil son épouse depuis 46 ans, Marion Douglas Kerans, les quatre enfants de sa conjointe, Karen (Brian), Joanne (Michael), Robert (Heather) et Lyn (Jamie), treize petits-enfants et huit arrière-petits-enfants, ainsi que d’autres membres de sa famille : Murray Angus (Joyce), Deborah Stienstra (Greg) et Elspeth MacEwan (Grant). Lui survit aussi son frère, Roger Kerans. Il a été précédé dans la mort par ses parents, Philip et Julia Kerans, les enfants de sa conjointe Patrick et Maureen, et son neveu Chris Kerans.

Né à Rosetown, en Saskatchewan, en 1930, Pat a vécu dans diverses villes des Prairies où ses parents ont travaillé comme enseignants pendant la Grande Dépression. À 18 ans, il s’est joint à la Société de Jésus (société des Jésuites) et a passé les treize années suivantes à étudier au Canada et à l’étranger. Il a été ordonné en 1961. Pat était un intellectuel éclectique et profond. Il était aussi un pédagogue né, qui a pris plaisir à partager ses vastes connaissances avec les étudiants des universités St. Mary et Dalhousie à Halifax, et par la suite à UBC. Il était particulièrement fier de son travail auprès des adultes, notamment les Micmacs, à l’École de travail social de Dalhousie.

Pat était aussi un défenseur de longue date de la justice sociale, tant à l’échelle locale que mondiale. Lui et (son épouse) Marion ont joué un rôle central dans la création de la première coopérative de logement à Halifax et ils ont tous les deux siégé à la Commission populaire pour l’alimentation à la fin des années 1970. Ses ouvrages universitaires portent sur la pauvreté et l’inégalité, et sur le conflit entre la vision économique de la valeur de l’être humain et sa conception éthique ancrée dans les enseignements chrétiens. Dans Sinful Social Structures, son livre visionnaire paru en 1972, il exprime l’essentiel de sa pensée et de l’époque.

En savoir plus

Faire un commentaire

backdrop