À nous la fête des Mères : Cultiver l’avenir

Nouvelles : Mises à jour

Imprimer cette page

Women crouch outside over a grid drawn with chalk as they place seeds within the squares. The women are wearing colourful saris.
 

Saviez-vous que la fête des Mères vient du rêve d’une mère et militante dévouée, Anna Jarvis, qui a créé la Journée de l’amitié des mères en 1914 pour célébrer la résistance et la paix? Inter Pares vous invite à redonner son sens premier à cette journée en célébrant la contribution des femmes en tant qu’agentes de changement dans la société.

Joignez-vous à nous pour rendre hommage à des mères comme les belles-mères et les brus des sanghams soutenus par la Deccan Development Society (DDS), homologue d’Inter Pares.

Depuis plus de quarante ans, les sanghams – des groupes de femmes – permettent aux membres de partager leurs préoccupations et de se mobiliser pour le changement. Chaque semaine, les femmes se réunissent dans leur village pour aborder divers enjeux communautaires – violence contre les femmes, soins des enfants ou insécurité économique. Une préoccupation majeure est de préserver le savoir ancestral sur les semences locales et l’agriculture sans produits chimiques. 

Le vieillissement des femmes des sanghams pose un dilemme familier : qui poursuivra leur œuvre quand elles ne seront plus là?

En Inde, la coutume veut que les femmes aillent vivre dans la famille de leur mari. De nombreuses jeunes femmes se retrouvent dans des villages et des foyers qu’elles ne connaissent pas, sans filet social de soutien.

Pour les belles-mères, leurs brus arrivent avec une nouvelle opportunité de transmission de savoirs. Depuis quelques années, les belles-mères aident les jeunes femmes à former leurs propres sanghams, où elles trouvent un soutien précieux, une collectivité et des mentores qui leur enseignent à conserver les semences, protéger la diversité des systèmes culturaux, gérer les sols et récolter.

Non seulement les brus préservent-elles les savoirs des aînées, elles en développent des nouveaux. Elles mettent l’ambition et la créativité de la jeunesse au service de nouveaux projets, misant sur les savoirs traditionnels de leurs aînées pour créer de nouvelles possibilités. Ainsi, les brus ont mené des projets pilotes en vue de commercialiser le compost et les pesticides biologiques produits selon les techniques traditionnelles de leurs villages.

La collaboration entre belles-mères et brus a changé les choses. Dans bien des cas, ces partenariats ont radicalement transformé des relations traditionnellement complexes, pour créer une dynamique positive entre les deux générations de femmes.

Cette année à la fête des Mères, rendez hommage à une femme qui a eu un impact dans votre vie. Faites un don pour appuyer des femmes qui passent le flambeau à la prochaine génération et qui travaillent à améliorer les choses pour leur famille, pour leur collectivité et pour la société.

En savoir plus

Faire un commentaire

backdrop