Faits saillants 2020

Nouvelles : Mises à jour

Imprimer cette page

 

Alors que 2020 tire à sa fin, nous repensons à une année de luttes communes et de solidarité. Ce fut sans aucun doute une année difficile. Mais cela n’a pas freiné les luttes pour la justice sociale. Voici une sélection de nos moments les plus mémorables.

En ces temps tumultueux, nous espérons que vous serez réconforté de voir que partout, des gens œuvrent à un avenir meilleur. Plus que jamais, la communauté d'Inter Pares est présente pour continuer la lutte à vos côtés.

JANVIER

Nous avons démarré l'année en accueillant 39 nouveaux donateurs et donatrices mensuel.le.s dans notre communauté. Nous sommes touchées par votre grande générosité. 1,016 personnes ont fait un don à la fin de l’année 2019, ce qui se traduit en une contribution de 209,552 $ au travail d’Inter Pares. Merci également à Jason Roth et Cheryl Steadman-Roth qui ont accepté de faire un don exceptionnel de 39,000 $. Nous savons que c’est la force de notre base partisane qui alimente nos programmes pour la paix, la justice et l’égalité. Un grand merci !⁠

 

En janvier, ENDA Pronat, homologue d’Inter Pares et une multitude d’organisations ont lancé une série de recommandations politiques pour soutenir la transition agroécologique au Sénégal. Plus de 400 personnes se sont réunies aux Journées de l’agroécologie de Dakar pour discuter et valider les recommandations, qui ont été élaborées en collaboration avec des organisations de la base, des groupements de femmes rurales, des organisations paysannes, des chercheurs et le secteur privé.

FÉVRIER

Alors que le Canada souligne la 30e édition de la Semaine du développement international, nous sommes ravies d’annoncer une collaboration accrue avec quatre homologues de longue date, appuyée par le programme d'Affaires mondiales Canada, « Impulser la santé et les droits sexuels et reproductifs ».  Dans notre bulletin de février, nous vous avons présenté chacun de ces homologues et expliqué comment nous allons tirer le meilleur parti de ce soutien pour élargir leurs programmes ⁠au Bangladesh, au Salvador, au Soudan et aux Philippines.

MARS

Photo Credit: 
Sari Omer

Pour célébrer la journée internationale des femmes en mars, nous avons partagé avec vous des récits de résistance lors du soulèvement au Soudan en 2019, « Les femmes du Soudan : Étincelles de la révolution, créatrices du changement ». Plusieurs de ces récits émouvants proviennent de jeunes femmes, qui rendent comptent de leurs luttes et de leurs ambitions pour l'avenir.

AVRIL

En avril, la pandémie COVID-19 a atteint tous les coins du globe. Nous avons vu les gouvernements réagir à la COVID-19, pendant que nos homologues s'adaptaient à des circonstances toujours changeantes et spécifiques à leur contexte. Certaines de ces organisations continue à jouer un rôle crucial sur le terrain : s'organisant pour construire des stations de lavage des mains, transmettant l'information aux membres les plus marginalisés de la communauté, ou en distribuant de la nourriture. D'autres sont engagés dans le plaidoyer, réclamant que les gouvernements comblent des lacunes systémiques – en santé, alimentation et autres – exacerbées par la pandémie. Cette mobilisation populaire continue de nous donner de l'espoir.

MAI

En mai, Inter Pares, de concert avec nos alliés Action Canada pour la santé et les droits sexuels, Amnistie Internationale Canada, le Fonds Égalité, Nobel Women’s Initiative et Oxfam Canada, a préparé un mémoire qui explique pourquoi le Canada doit adopter une approche féministe à la COVID-19 et comment y parvenir. Lire le mémoire.

 

Nous avons célébré les racines féministes de la fête des Mères pour rendre hommage à des mères dont le militantisme nous inspire au Salvador, en Inde et au Soudan . En mai, nous avons célébré María Elena Larios de Gonzalez, membre du conseil du Comité des familles des personnes migrantes mortes et disparues du Salvador (COFAMIDE) un homologue de longue date d’Inter Pares ; Misson, qui a rejoint sa fille aux premières lignes d’un soulèvement historique au Soudan ; et les belles-mères et les brus des sanghams soutenus par la Deccan Development Society (DDS).

 

En mai, Inter Pares était heureuse de rejoindre le Réseau Dignité, un groupe d’organismes des quatre coins du Canada impliqués dans l’appui aux droits humains des personnes LGBTI dans le monde. Il fournit une plateforme pour réseauter, partager et faire du plaidoyer sur des questions d'intérêt commun liées à la lutte internationale. Cela pour faire avancer les droits humains liés à l'orientation sexuelle, l'identité et/ou l'expression de genre et/ou les caractéristiques sexuelles. Inter Pares est engagée dans la lutte pour la justice de genre, y compris les droits des personnes LGBTI.

JUIN

En juin, le Programme des Nations unies pour le développement a décerné le prestigieux prix Équateur 2020 au Parc de la paix de la Salween. Couvrant 5485 km² dans l’État de Karen en Birmanie, le Parc de la paix de la Salween est un projet autochtone mené par la collectivité dont le but est de promouvoir la viabilité environnementale, la paix durable et la survivance culturelle. Il est géré de façon démocratique et durable par des communautés autochtones karens, dont notre homologue de longue date, le Réseau karen pour l’action sociale et environnementale (KESAN). Inter Pares félicite chaleureusement les collectivités du Parc de la paix de la Salween et remercie Affaires mondiales Canada du soutien accordé par son entremise à cet important travail de conservation et d’édification de la paix.

SEPTEMBRE

En septembre, la Cour suprême de la Colombie-Britannique a rejeté les demandes de la Cambie Surgery Corporation et a rendu un arrêt historique pour protéger le système de santé publique universel de la province. Cette décision représente une victoire historique pour le maintien du système de santé public au Canada. Pendant des années, la Coalition canadienne de la santé et ses alliés ont plaidé pour que l'affaire soit rejetée. Inter Pares célèbre cette victoire aux côtés du mouvement pour la protection des soins de santé publics au Canada, et poursuivra son travail pour assurer à tous un accès égal aux soins de santé publics.

OCTOBRE

En octobre, nous vous avons présenté notre plus récent homologue, le Collectif des femmes du Tamil Nadu (TNWC). Fondée en 1994 et réunissant plus de 100 000 femmes marginalisées de l’État du Tamil Nadu, en Inde, TNWC combat la violence faite aux femmes, promeut l’agroécologie et soutient la participation politique des femmes. Avec le soutien d’Inter Pares, TNWC travaillera avec cinq jeunes femmes et cinq jeunes hommes dans 20 villages. Ils formeront des comités locaux chargés de surveiller et faire respecter les droits des femmes, notamment pour contrer la violence faite aux femmes. TNWC leur offrira formation et accompagnement afin qu’ils puissent éduquer les femmes et les hommes sur l’égalité des genres et encourager l’application des lois.

NOVEMBRE

Le changement était dans l'air à Inter Pares en novembre. Nous avons été  heureuse d'annoncer l’entrée en fonction de Charlotte Kiddell et Samantha McGavin en tant que codirectrices générales de l'organisation. Elles remplacent Rita Morbia et Kathryn Dingle, codirectrices générales sortantes. Charlotte et Samantha conserveront chacune leurs responsabilités programmatiques actuelles, tout en élargissant leur représentation d'Inter Pares. Rita demeure à Inter Pares en tant que cogestionnaire et se concentrera sur sa collaboration avec nos homologues au Soudan, aux Philippines et au Canada. Kathryn quitte Inter Pares et nous lui souhaitons beaucoup de succès dans ce nouveau chapitre. Nous sommes profondément reconnaissant.e.s à Rita et à Kathryn pour leur apport dans ce rôle, et nous accueillons avec grand plaisir les contributions que Charlotte et Samantha apporteront à leur tour.

Faire un commentaire

backdrop